Pollito Bio

 
 

Redonner confiance et rompre l’isolement

Municipalité d’Acaxochitlán, Hidalgo,Mexique

Acaxochitlán est une municipalité de l’État d’Hidalgo, au Mexique. Cette ville est composée de trois groupes autochtones, les Atomies, les Nahuas et les Tepehuas. Plusieurs de ces communautés ont un niveau de pauvreté jugé extrême. Il s’agit de communautés autochtones dotées d’un système de gouvernance autonome et régies par des us et coutumes. Les femmes sont celles qui s’occupent traditionnellement du traspatio (jardin potager), de l’élevage des animaux et des tâches ménagères. Ainsi, dès leur plus jeune âge, les filles apprennent naturellement à pâturer, à cueillir des herbes médicinales et aromatiques, à broder, à cuisiner. Selon la FAO, il y a environ 185 millions de femmes autochtones dans le monde qui contribuent de manière significative au développement durable de leur communauté, à travers des activités sociales et productives. Hélas ce n’est pas le cas pour les femmes autochtones en situation de handicap (FAH).

De quoi s’agit-il ?

Fournir aux femmes et filles autochtones en situation de handicap les moyens de mettre en œuvre un élevage de poules, afin qu’elles puissent s’investir dans des activités dignes, valorisantes, et rémunératrices.

Le but
Les rendre autonomes dans l’élevage et l’entretien d’un poulailler, ce qui leur permettra d’assurer une nourriture plus variée et de tirer des bénéfices de la vente.

Un poulailler ?
L’aviculture reste l’activité rurale la plus répandue au Mexique où elle est pratiquée par la quasi-totalité des communautés autochtones, en particulier par les femmes. Le poulailler permet un investissement limité, une implication en accord avec les handicaps des participantes et un retour sur investissement relativement rapide.