Histoire

Il était une fois…

des personnes aux multiples compétences et horizons… d’ici et d’ailleurs ; des étudiants en beaux arts, sciences, lettres, économie, informatique… plus tard… des nationaux, des migrants, des fonctionnaires, des coopérants … mais surtout des bénévoles, qui désiraient réinventer leur action autour de la coopération au développement et encourager de nouvelles opportunités d’échange. Pour dépasser les visions subsidiaires et les jargons en tout genre, ils se rassemblèrent pour écrire une nouvelle histoire basée sur la responsabilité individuelle et l’action collective sans oublier d’ajouter…  un brin d’optimisme…

Et c’est parti !

Tout commence par une chaine de solidarité fortuite. Nous sommes en 2006: une population déplacée à cause des pluies sur une étroite bande de désert au Nord du Pérou, la conception de l’art comme vecteur d’intégration et sensibilisation, l’engagement d’éducateurs et d’artistes locaux et le soutien du Fond culturel Bernois, donnent forme au premier maillon. Le premier atelier créatif sur les “droits de l’enfant” prend place. D’autres suivront.

De la construction de cuisines solaires dans des bidonvilles, à l’engagement social d’étudiants,  d’artistes et d’institutions, il a fallu très peu pour se rendre à l’évidence : pauvreté ? vulnérabilité ? exclusion ? Nous sommes tous concernés, nous voulons tous y remédier et nous pouvons tous agir. Il suffit de trouver un point de convergence et d’agir en conséquence…

La naissance d’Ecohumanita

Pour répondre aux nombreuses sollicitations et donner un cadre à notre action, le collectif passe alors à la rédaction de statuts et devient le 06 novembre 2015 une association régie conformément aux Articles 60 et suivants du code Civil suisse.

En 2016, répondant à un appel d’une communauté paysanne isolée par les pluies torrentielles dues au phénomène El Niño, le réseau d’Ecohumanita se mobilise pour venir en aide aux enfants et aux mères du village. Voyage semé d’embûches climatiques, mécaniques et politiques, mais sur la route du retour, les images défilent, les questions se posent : difficile de ne pas y retourner, difficile d’oublier … et nous sommes restés. Avec le soutien associatif des habitants de Genève et de Berne, nous accompagnons et soutenons des femmes, des adolescents, des minorités dans leur effort d’inclusion et d’organisation sociale. 

Et l’histoire continue

Aujourd’hui le travail ne manque pas, et il faut continuer à se questionner et à réinventer nos interventions… ici et ailleurs. Agir oui mais …. 

Et GENEVE dans tout ça? Ville solidaire et multiculturel, la Genève où nous vivons offre par sa diversité et ses engagements de multiples opportunités d’interaction, de synergies et de plaidoyer. Siège des Nations Unies et du Conseil des Droits de l’homme, localement les questions d’inclusion, intégration et participation sont aussi au coeur des préoccupations de ses habitants. Facilitons l’échange, partageons nos expériences …  nous serons tous gagnants.